Citations de Prigogine

mercredi 18 février 2004
par  Michel GODRON

Pour une discussion future sur le temps et la thermodynamique

I. PRIGOGINE La fin des certitudes
O. Jacob, Paris, 225 p. 1996

p. 45 « Dans un monde isomorphe à un ensemble de corps sans interaction [donc intégrable, au sens de H. Poincaré], il n’y a pas de place pour la flèche du temps, ni pour l’auto-organisation, ni pour la vie ... L’intégrabilité s’applique seulement à une classe réduite de systèmes dynamiques [macroscopiques], il a identifié la raison du caractère exceptionnel de cette propriété : l’existence de résonances entre les degrés de liberté du système. »

p. 47 « L’absorption et l’émission de la lumière sont dues à des résonances. L’approche vers l’équilibre d’un système de particules en interaction est ... due à des résonances. »

p. 51 « Les systèmes macroscopiques sont généralement définis en termes de ce qu’on appelle la « limite thermodynamique », qui correspond à la limite où le nombre N de particules et le volume V de l’enceinte tendent vers l’infini, leur rapport restant fini. »

p. 52 « L’existence de transitions de phase traduit donc une propriété émergente, irréductible à une description en termes de comportement individuel. »


Brèves

14 juillet 2015 - Débat sur l’encyclique "Laudato si"

Participer au débat sur l’encyclique "Laudato si" du Pape François avec l’outil DIALOGUEA conçu (...)

14 juillet 2015 - La vie de Robert Sarrasac, découvreur de Béna

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication (fiche de présentation ci-jointe), aux éditions (...)

26 juin 2015 - 7 au 9 octobre 2015

Conférence « The Genesis of Concepts and the Confrontation of Rationalities » à Louvain-la-Neuve (...)