Lumière et matière (Richard Feynman)

Points Sciences, 197 p
vendredi 23 avril 2004
par  Eric LOMBARD

Ce petit livre du grand physicien américain, de lecture assez facile, est une bonne introduction à la mécanique quantique.

Feynman vulgarise l’électrodynamique quantique, c’est a dire les règles qui régissent les électrons et les photons et leurs interactions.
- Un photon va d’un endroit a un autre de l’espace temps : P(A à B)
- Un électron va d’un endroit a un autre : E(C à D)
- Un électron absorbe ou émet un photon (couplage) : j=-0,1 (charge électrique)

On fait des calculs (addition, multiplication) sur des amplitudes dont le carré représente la probabilité d’un événement donné (état final).
- Addition de vecteurs (ou de nombres complexes) : superposition de plusieurs modalités.
- Produit vectoriel (ou de nombre complexes) : composition de plusieurs étapes.

Les lois de la réflexion partielle, de la réfraction, de la diffraction, se retrouvent par cette théorie.
- p 39 Le coef de réflexion d’une lame de verre dépend de son épaisseur
- p 70 Réseau de diffraction. En grattant les zones du miroir dont les amplitudes sont dirigées toutes dans le même sens, on obtient de la réflexion dans une zone du miroir normalement non réflexive.
- p 90 Voir TNN
- p 108 Il n’y a pas d’effet magique dans la réduction du paquet d’ondes (réduction à un seul vecteur)
- p 112 Expérience des fentes d’Young. Le photon a une amplitude pour passer d’un cote et une amplitude pour passer de l’autre. Si elles sont opposées, le photon n’est pas détecté, bien que les 2 fentes soient ouvertes.
- p 134 Le positron est un électron qui remonte le temps
- p 135 Le photon est sa propre antiparticule
- p 137 Dans l’atome d’H, échange permanent de photons entre le proton et l’électron.
- p 151 Les photons ont tendance a se mettre dans le même état (émission stimulée, principe de base des lasers)
- p 152 Les électrons ne peuvent avoir le même état (principe d’exclusion)
- p 154 Un aimant émet des photons !
- p 160 Il existe 4 polarisations des photons : X Y Z T
- Les interactions fortes et faibles peuvent être décrites avec le même type de formalisme. Voir tableau complet (?) des particules élémentaires en p190.
- p 196 Aucune théorie ne permet d’expliquer les masses des particules


Brèves

14 juillet 2015 - Débat sur l’encyclique "Laudato si"

Participer au débat sur l’encyclique "Laudato si" du Pape François avec l’outil DIALOGUEA conçu (...)

14 juillet 2015 - La vie de Robert Sarrasac, découvreur de Béna

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication (fiche de présentation ci-jointe), aux éditions (...)

26 juin 2015 - 7 au 9 octobre 2015

Conférence « The Genesis of Concepts and the Confrontation of Rationalities » à Louvain-la-Neuve (...)