Epistémologie de l’incomplétude

Ebauche élaborée à partir d’un texte de Thierry Magnin
samedi 11 octobre 2008
par  Xavier SALLANTIN

Afin de préparer ses échanges avec moi à Béna du 18 au 20 Août 2008, Thierry Magnin m’a envoyé à l’avance un texte intitulé :

DE L’INCOMPLÉTUDE DU SCIENTIFIQUE A LA LIBERTÉ DE L’HOMME

Je lui a remis en retour une première réaction et nous avons eu un long échange (non enregistré). Après son départ, j’ai considérablement étoffé mon propos (en bleu ci-après).

Ce débat est appelé à se poursuivre entre tous ceux qui
souhaiteraient lui apporter leur contribution.
En accord général avec ce que tu dis de l’incomplétude, j’essaie d’aller plus loin en explorant ses fondements, c’est à dire en ébauchant une épistémologie de l’incomplétude.

J’exploite à cet effet les acquis de la TGS (Théorisation Générale du Sens) en ce qui concerne
la genèse naturelle de la complexification et des indéterminations initiales qui fondent l’incomplétude. Je schématise cette genèse en quatre tableaux annexes qui sont le support de mon argumentation. Je les commente et je les explique au fil de ma lecture de son texte mais je suis piégé car, à mon regret, je ne puis éviter de dévider tout le fil de la TGS avec sa terminologie particulièrement indigeste pour ceux qui ne la connaissent pas. De plus ce chantier de construction de la complétude finale est livré en son état d’incomplétude...


Documents joints

De l'incomplétude .. (37 p)
A1- La complexification qualitative
A2- La complexification quantitative
A3- La complexification logique
A4- Manifestation par le fermions du Protochamp