La sélection naturelle des puissances de trois

Suite de l’analyse de la balance à deux plateaux.
samedi 19 avril 2008
par  J. Nicolas MAISONNIER

J’ai montré lors de la réunion du Groupe Béna le 4 avril dernier en quoi la balance à deux plateaux modélisait bien un "Bio-ordinateur" : maîtrise de la distinction entre droite et gauche, et entre "charge" et "décharge", et utilisation des trois opérateurs > = et <.

Depuis, à la suite d’une question de Jacques, j’ai découvert que la sélection des puissances de trois est le résultat d’un processus de sélection naturelle très simple.

Je l’expose dans la note ci-jointe qui fait aussi le point sur l’ensemble des études faites sur la balance du Nabatéen. Je suis de plus en plus persuadé que cette balance est une bonne image de ce qu’est le bio-ordinateur dont les êtres vivants se sont dotés bien avant l’apparition du sapiens.

Bonne lecture !


Documents joints

La balance à 2 plateaux : piste pour appréhender

Commentaires  forum ferme

Logo de Eric LOMBARD
dimanche 27 avril 2008 à 10h38 - par  Eric LOMBARD

La problématique du nabatéen avec sa balance rejoint celle de la gamme monétique. Payer et rendre la monnaie, c’est aussi faire des additions et des soustractions.

La gamme monétique la plus efficace (en termes de nombre de pièces ou billets à émettre et de nombre de pièces ou billets à manipuler pour effectuer un paiement) n’est pas celle qui est couramment utilisée : 1, 2, 5, 10, 20, 50, 100 etc.. mais la gamme 1, 3, 9, 27 ...

Mon père a mis en lumière cette étrangeté et propose une gamme moins exotique et plus pratique qui concilie base 3 et système décimal :
1, 3, 10, 30, 100 ....

Eric