Première réaction au papier de Michel Godron sur l’épistémologie de la TNN

lundi 3 janvier 2005
par  Xavier SALLANTIN


Documents joints

Réponse à Michel Godron

Commentaires  forum ferme

Logo de Bertrand L.
mercredi 5 janvier 2005 à 18h10 - par  Bertrand L.

(Suite des observations précédentes) :

La vie est un "dépôt" qui nous est confié, dont nous sommes redevables au Créateur ; c’est un dépot viager qu’il nous faut fructifier, avec dans la foi, l’espèrance d’une nouvelle Vie dans l’Esprit, éternelle et surnaturelle, après notre mort physique.

A propos de la "disposition fractale"mise en valeur par X.S. (agrandissement où réduction à l’identique) :

Cunnaissant mal cette théorie, je lui préfère celle d’emboitements successifs", développée par Urs von Balthasar, qui préserve (mieux à mon sens) le "supplément d’âma", dont parle Teilhard, lorsqu’il écrit : "Quel est ce résidu essentiel qui fait l’ensemble des éléments du Monde plus riche que leur somme ?"

Logo de Bertrand L.
mercredi 5 janvier 2005 à 10h49 - par  Bertrand L.

Remarque à propos de la citation de Michel Henry et de la phénoménologie de la Vie :

La "Donation" est principalement la révèlation du don de la Vie, pour soi-même (c’est la signification de l’idée de manifestation).
Le propre de l’Homme est précisément d’être le seul vivant qui se ssait en vie ! c’est pourquoi, la Vie est pour une part une notion Physique, pour une autre part une notion Méta-Physique : c’est à dire à prédominance spirituelle chez l’Homme, c’est à dire aussi par approfondissement, à l’image de Dieu.

La différence avec la vie chez les animaux, ou celle embryonnaire des végétaux, est essentiellement d’ordre qualitatif. On peut raisonnablement penser que ces deux dernières formes de vie, comporte un minimum d’aspect conscience (constituant le tropisme et l’instinct), mais le ’pas de l’âme" est la question par exellence qui identifie l’Homme et pour laquelle nous en cherchons le Sens !