In the beginning was the bit

New Scientist - 17 fév 2001
samedi 26 juin 2004
par  Eric LOMBARD

Introduction plutôt accessible aux tentatives de l’autrichien Anton Zeilinger de refonder la mécanique quantique sur des principes simples et non contestables.

Ce travail inachevé repose sur l’association d’un bit d’information au quantum de matière, rejoignant ainsi le premier étage de l’économie de l’univers.

Cet article étant soumis au Copyright, je n’en reproduis que l’extrait le plus significatif pour nous et vous invite à le lire in extenso en vous connectant au site d’Anton Zeilinger
(rubrique "People" puis "Anton Zeilinger") ou en cliquant directement
ici.

Zeilinger’s conceptual leap is to associate bits with the building blocks of the material world. In quantum mechanics, these building blocks are called elementary systems, and the archetypal elementary system is the spin of an electron. The only possible outcomes of measuring an electron’s spin are "up" and "down". You can choose any axis to measure the spin along—vertical, horizontal or tilted—but once that axis is chosen, only the two results are possible, as if the electron were a spinning top that can be one way up or the other, but can’t point to any intermediate direction. These outcomes could just as well be labelled "yes" and "no", or, in the fashion of digital computers, "1" and "0".


Brèves

14 juillet 2015 - Débat sur l’encyclique "Laudato si"

Participer au débat sur l’encyclique "Laudato si" du Pape François avec l’outil DIALOGUEA conçu (...)

14 juillet 2015 - La vie de Robert Sarrasac, découvreur de Béna

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication (fiche de présentation ci-jointe), aux éditions (...)

26 juin 2015 - 7 au 9 octobre 2015

Conférence « The Genesis of Concepts and the Confrontation of Rationalities » à Louvain-la-Neuve (...)