Le Contingent et l’Universel dans la TNN

jeudi 29 janvier 2004
par  Alain BRUYERE

En particulier, je me pose la question de savoir comment intégrer dans la TNN (Théorie de la Numération Naturelle) le Contingent et l’Universel. Ex de contingence : le fait que la terre tourne d’Ouest en Est suite à un choc avec un énorme météorite il y a x millions d’années, le fait que suite à la chute d’un autre météorite sur la terre, les dinosaures ont disparu, permettant aux mammifères d’apparaître et par conséquent les hommes. Ex d’universel : la théorie de la Relativité Générale, la vitesse de la lumière, la Cte de Planck, la Cte de gravitation.


Commentaires  forum ferme

Logo de  ?
lundi 16 février 2004 à 11h40 - par   ?

J. Arnould et quelques autres portent une grande attention à la contingence, mais il ne semble pas qu’ils soient allés jusqu’au terme de leur réflexion, en particulier parce qu’ils n’ont pas repris l’analyse de Leibniz sur ce sujet (pour lui, les mondes possibles sont contingents).

Dans les exemples cités, la théorie de la relativité générale (et l’ensemble des mathématiques) ne sont pas contingents, mais la vitesse de la lumière ou la constante de Placnk sont contingents, puisque ces nombres pourraient être différents dans un autre univers.

Logo de Eric LOMBARD
vendredi 13 février 2004 à 14h27 - par  Eric LOMBARD

L’apparition ou non de l’homme sur la terre dépend à la fois de l’universel (Principe anthropique : si les constantes universelles avaient été différentes ....) et du contingent (les hasards de l’histoire de l’univers auraient pu faire que, bien que tout soit en place pour qu’il apparaisse ... l’homme ne soit jamais apparu).

A cela Xavier rajoute la condition de suraccordages successifs, en 3 phases dans l’histoire naturelle infrahumaine. Cela ne me semble pas contradictoire.