Modélisation géométrique de l’intrication

dimanche 11 mars 2007
par  Xavier SALLANTIN

Je pense qu’il est temps de tourner la page de " l’énigme bédouine",
contribution accessoire à la question essentielle : 3 est-il un métanombre ?
La question plus fondamentale que pose la TGS est : la Trinité créatrice
a-t-elle mis son empreinte sur la Création comme le postulent nombre de
Pères de l’Église ?

La TGS constate que la Physique théorique fait sienne désormais la notion
première d’intrication. La TGS montre que cette intrication procède de celle
de l’Action : unité de trois dimensions. Le fait du Big Bang peut être
considéré comme le produit d’une Action (action de création) dont
l’intrication se répercute dans le comportement intriqué des particules.
Lors de la présentation du "Projet Univers" en Décembre à Paris, j’ai
proposé une modélisation géométrique simple de l’intrication. Je reproduis
en PJ une modélisation plus élaborée.

Elle définit le référentiel de l’accordage initial de l’Univers par
l’intrication trirectangulaire de trois vecteurs dont l’un est le produit
vectoriel des deux autres.

J’ai beaucoup approfondi depuis cette modélisation qui est très féconde. car
elle est celle du champ d’accord ontologique que postule l’accordage de
l’Univers se réalisant par étapes. Je vous ai envoyé une note de 2 pages sur
l’épistémologie de cette notion d’accord implicite que toute démarche
scientifique doit impérativement expliciter et a fortiori la TGS qui est une
Théorie de l’Accord.


Portfolio

Modélisation de l'intrication d'un Accord